Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le professeur Adama DIAWARA a rencontré, le samedi 6 novembre 2021, au campus1 de l’Université Alassane OUATTARA (UAO) de Bouaké, les enseignants-chercheurs et Chercheurs ; les membres du personnel administratif et technique et les étudiants de cette institution.

Le professeur Adama DIAWARA a expliqué que cette rencontre s’inscrit dans le cadre des visites dans les structures sous tutelle de son ministère, notamment, les universités publiques et grandes écoles publiques de Côte d’Ivoire.

Avec ses acteurs de l’Université qui porte le nom de l’actuel président de la République Alassane OUATTARA, les échanges ont porté sur l’ordre du jour  suivant : informations, continuité pédagogique, problèmes à l’UAO et  divers.

Dans la phase des informations, le collaborateur du Premier ministre Patrick ACHI est revenu sur les questions des 3000 docteurs non recrutés, la non-orientation de bacheliers cette année dans les UFR sciences sociales et humaines de l’université Jean Lorougnon GUEDE de Daloa et surtout la question des réorientations appelée ‘’Cas’’.

Pour le ministre DIAWARA, l’Université de Daloa est une université thématique, dès lors, c’est l’agroforesterie et les filières allant dans ce sens qui doivent être ouvertes dans cette université. Parlant de la question des docteurs non recrutés, M.DIAWARA a précisé qu’il s’agit de 1120 docteurs non recrutés et non 3000. À cet effet, les échanges avec ces docteurs non recrutés ont abouti sur des propositions. Abordant la question des ‘’cas’’, le ministre DIAWARA a été très clair : « je ne veux plus entendre ces histoires de cas ».

En ce qui concerne le point relatif à la continuité pédagogique, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a demandé aux doyens des UFR de tout mettre en œuvre afin que les autres niveaux (Licence2 au Master2) puissent reprendre les cours au plus tard le 15 novembre 2021. Il a informé son auditoire de l’instauration  d’un contrôle continu. En fait, il est désormais instauré des interrogations écrites pendant les travaux dirigés comptant pour 10%, des devoirs des week-ends pour 30% et les compositions pour 60%. C’est doc cet ensemble pondéré qui permettra à l’étudiant de valider son année académique. Le Professeur Adama DIAWARA a souligné que de véritables tests seront faits entre la licence3 et le master1 ; master2 et le doctorat).

Dans le point relatif aux problèmes, chaque acteur a dressé une liste de problèmes soumise au ministre.

Pour terminer, le ministre Adama DIAWARA a exhorté chaque acteur à s’inscrire dans les différentes réformes en cours dans son ministère qui permettront aux universités ivoiriennes de former des étudiants de qualité et être classées parmi les meilleures universités africaines.

Le service de communication

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *