Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Un atelier portant sur le thème : « valorisation  et  partage des expériences en matière de recherche en santé mentale », a eu lieu le vendredi 12 novembre 2021, au campus1, à la salle de conférence de la Vice-Présidence, entre les membres du Groupe Interdisciplinaire d’Etude et de Recherche en Santé Mentale et sur les Addictions (GIERSMA) de l’Université Alassane OUATTARA(UAO) de Bouaké et le Centre de Collaboration OMS Francophone pour la Recherche et la Formation en Santé Mentale (CCOMS) de Lille (France).  

Cet atelier a porté sur les échanges et la présentation des résultats des recherches en santé mentale entre les deux équipes dans le but de partager les fruits de leurs recherches en vue d’amener les étudiants à travailler sur les grandes thématiques de recherche en santé mentale.

Professeur KOUA Asseman Médard, Directeur de l’hôpital psychiatrique de Bouaké et initiateur du projet de santé mentale communautaire est revenu sur les raisons de cette rencontre scientifique.

« Cet atelier est initié pour faire le point des recherches en matière de santé communautaire à la lumière des recommandations de l’OMS. C’est un cadre d’échange entre  le Centre Collaborateur de l’OMS et l’équipe Interdisciplinaire de Santé et d’Addiction pour rencontrer les étudiants, les sensibiliser sur les grandes thématiques de recherche en santé mentale dans le monde et partager les fruits de nos recherches en vue de susciter des reformes au niveau des politiques publiques », a-t-il expliqué.

Il a également présenté les grands axes de cet atelier en ces mots : «  Nos ateliers ont tourné autour de trois axes majeurs : dans le premier axe on a proposé un modèle de soins de santé mentale adapté à notre contexte ; le deuxième point a permis de bien cadrer le contexte de notre modèle. Nos données de recherche ont montré qu’il y a une densité de structures non conventionnelle qui interviennent dans le domaine de la santé mentale. Nous avons au tour de 541 structures non conventionnelle environs et 35 structures conventionnelle et  le troisième  point est relatif à la question  de droit des personnes qui souffrent des maladies mentales ».

Quant à l’équipe de CCOMS conduite par Docteur Jean Luc ROLAND, elle a présenté le projet ‘’quality right’’, un des programmes de l’OMS qui vise l’évaluation,  l’amélioration pour la protection des droits. Elle  a aussi permis de découvrir l’établissement public de santé mentale de Lille Métropole.

La vice-Présidente Pélagie N’DRI TEHOUA a salué cette rencontre sur la santé mentale au nom du Président Koffi KOUAKOU.

Le service de communication

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *